La réponse de nos experts

19 octobre 2015 Retour à la liste

Le désistement d’instance est-il soumis à acceptation en cas de conclusions reconventionnelles ?

Public Procédure contentieuse

Les textes relatifs au désistement sont les articles R 636-1 et R 761-2 du Code de justice administrative ainsi que l'article R 200-16 du Livre des procédures fiscales. Ainsi, tout réclamant qui désire se désister de sa demande doit le faire connaître devant le juge par acte signé de lui-même ou de son mandataire. Toutefois, le désistement est soumis à l'acceptation de la partie adverse lorsque celle-ci a présenté des conclusions reconventionnelles. Ce dernier texte ne concerne que le désistement des instances relatives aux impôts, mais il exprime un principe général de procédure.

La jurisprudence confirme néanmoins plus généralement ce principe issu de la législation fiscale. Ainsi, lorsqu’il y a une demande reconventionnelle, l'acceptation du désistement de la part du défendeur qui a formulé des conclusions reconventionnelles est requise (CE 22 mai 1958, Compagnie centrale de travaux publics).

Dans l’hypothèse où le défendeur refuse, il ne doit être statué que sur les conclusions reconventionnelles (CE 5 mars 1970 Roumegou ; CE 1er février 1991 n° 84079).

Par ailleurs, dans le contentieux de pleine juridiction, le désistement doit être accepté par le défendeur (CE 12 février 1897 Goujet et Alix). Lorsque l'accord est réalisé, le tribunal doit donner acte du désistement.

© Copyright 2016 L'appel expert. Tous droits réservés.