La réponse de nos experts

21 décembre 2017 Retour à la liste

Un employeur peut-il bénéficier des cadeaux et bons d'achat offerts par le comité d'entreprise ?

Social Cotisations sociales

Dans le cadre des activités sociales et culturelles, les Comités d’entreprise (CE) ont pris l’habitude d’attribuer des chèques cadeaux ou bons d’achat lors des différents évènements dans l’année et notamment pour Noël.

Ces chèques cadeaux bénéficient d’une tolérance administrative afin qu’ils soient exonérés de cotisations sociales.  (Lettre-circ. ACOSS n° 2011-24, 21 mars 2011)

Si le montant des bons d’achat et cadeaux attribué à un salarié au cours d’une année civile n’excède pas 5 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale (soit 163 € en 2017), ce montant sera exonéré de cotisations de Sécurité sociale.

Lorsque cette limite est dépassée, les bons d'achat et cadeaux échappent également aux cotisations s’ils sont attribués à l'occasion d'un événement précis (la liste des évènements est définie par l’administration), leur valeur ne doit pas dépasser 5 % du plafond mensuel de la sécurité sociale par événement et par année civile et, leur utilisation doit être en lien avec l’évènement pour lequel il est attribué.

L’employeur peut-il alors bénéficier de ces cadeaux ou bons d’achat.

Pour rappel, les activités sociales et culturelles du CE doivent bénéficier prioritairement aux salariés ou anciens salariés de l'entreprise et de leur famille (Art. R. 2323-20 du Code du travail). Le CE n’a donc pas d’obligation vis-à-vis du gérant de la société qui ne dispose pas d’un contrat de travail, et peut donc l’exclure du bénéfice des chèques cadeaux.

Si le comité décide tout de même d’attribuer au gérant non salarié des chèques cadeaux, le montant alloué ne devrait pas bénéficier des exonérations prévues par l’administration. La lettre ministérielle du 12 décembre 1988, ainsi que les différentes circulaires ACOSS parues depuis mentionnent les chèques cadeaux attribués aux salariés. Le gérant qui serait uniquement mandataire social, ne disposant pas de contrat de travail et devrait pas être considéré comme salarié. Sachant que l’exonération ne résulte que d’une simple tolérance administrative, l’Urssaf l’applique strictement.

Par contre si le gérant est à la fois mandataire et salarié au titre d’un contrat de travail pour des fonctions techniques, il pourra bénéficier de chèques cadeaux qui seront exonérés de cotisations.

© Copyright 2017 L'appel expert. Tous droits réservés.