La réponse de nos experts

27 juillet 2017 Retour à la liste

Un salarié peut-il afficher ses piercings et tatouages devant des clients ?

Social Conditions de travail

Les piercings et les tatouages se démocratisant, il est de plus en plus fréquent que des salariés en contact avec la clientèle en affichent.  Un employeur qui souhaite interdire piercings et tatouages visibles doit se poser la question de la proportionnalité de l’interdiction par rapport au but recherché. En effet, un employeur ne peut imposer à un salarié des contraintes vestimentaires qui ne seraient pas justifiées par la nature des tâches à accomplir et proportionnées au but recherché. Or, les mœurs évoluant sur cette pratique, il devient difficile de les restreindre, même dans un cadre strict ou de prestige.

Le contentieux sur le sujet montre que les juges considèrent généralement que l’employeur aurait dû tolérer cette pratique. Il a ainsi été jugé que «  le fait pour la salariée de s'être affublée d'un anneau inséré à l'arcade sourcilière, illustration d'une mode actuelle dite « piercing », ne saurait être en lui-même regardé comme procédant d'une attitude contraire ou incompatible avec l'activité de serveuse de restaurant » (CA Toulouse 11 octobre 2001, n° 2001/00557, voir aussi CA Lyon 4 juin 2008 n° 2007/04393).

Il existe cependant un arrêt qui donne raison à l’employeur : il concerne le chef de rang d’un restaurant dont les boucles d’oreilles et le piercing sur le nez à étaient de nature à choquer la clientèle d'affaires et familiale de l’établissement (CA Versailles  22 septembre 2006, n° 2005/03726). 

© Copyright 2017 L'appel expert. Tous droits réservés.